Le claqueur

​Criquet ensanglanté
Stethohyma grossum (Linnaeus, 1758)

Nom allemand: Sumpfschrecke


Nom anglais: Large marsh grasshopper
Le mot anglais „marsh“ peut être traduit par „marais“.

Dans le monde des sauterelles, on distingue entre deux groupes: leptophyes et caelifères.
La caractéristique le plus frappante pour distinguer les deux groupes se trouve dans les tentacules: celles des caelifères sont beaucoup plus courtes que son corp. Par contre, celles des leptophyes sont beaucoup plus longues que leurs corps.

Si tu as bien lu l’article sur „la sauterelle gracile“, tu devrais remarquer que les oreilles se trouvent au-dessous des genoux, comme chez toutes les leptophyes. Celles des caelifères se trouvent sur le côté, au-dessus des jambes du milieu.

Il y a encore beaucoup plus de caractéristiques, dont la manière de produire leur chanson: Beaucoup de caelifères caressent leurs jambes arrières, là où se trouvent les épines, sur leurs ailes. C’est ainsi, qu’on entend des bruits qui ressemblent à un hochet, srrr – srrrt ou srrrsrrrsrrsrr.

Le criquet ensanglanté a développé une autre méthode pour chanter: il produit des sons audibles à 15 m de distance en levant une jambe arrière et la catapultant brusquement en arrière. Par ainsi, les épines sur ses jambes frottent les ailes.

Je crois que je suis même capable de parler aux sauterelles, surtout avec cette espèce-là. Essayez-le ! Les bruits qu’elle produit sont faciles à imiter : vous ne devez que claquer avec vos ongles (voir vidéo).

Les criquets ensanglantés vivent dans des régions humides, dans la réserve biosphère surtout dans les prés de populages des marais. Les animaux adultes supportent bien la chaleur et la sécheresse de l’été. Par contre, les oeux et les larves sont très sensibles et on besoin d’un environnement permanentement humide.
Dans quelques régions allemandes, p. ex. dans la Vorderpfalz qui est marquée par l’agriculture, le criquet ensanglangté est devenu rare. Il n’y existe que dans les réserves naturelles. Là et dans la réserve biosphère, il est important de protéger les zones humides pour maintenir la population du criquet ensanganté.

© 2023 by Nature Org. Proudly created with Wix.com     |     Privacy